SUITE DE "Où est passé la nacelle de la ville de Sainte-Savine ?

On a retrouvé la nacelle...encore en panne.
Pas de chance ce service techniques !!!
Ne vous inquiétez pas, elle est entre les mains de 2 experts (journal de lundi 21/02/2016).

21/02/2016

Où est passé le camion nacelle de la ville de Sainte-Savine ?
Nous nous posions déjà la question sur notre tract du 3 avril 2013 dans lequel nous écrivions :

"2 BONS POINTS POUR M. LE MAIRE
1er : Une fois n’est pas coutume, M. Arnaud a décidé d’économiser le camion nacelle acheté pour les services techniques en faisant sous-traiter à une entreprise privée les élagages des arbres de l’avenue. Cet entretien était normalement repris en régie par du personnel qui est formé régul...ièrement et qui possède le matériel. Le travail a été vite et bien fait mais à quoi servent les hommes et la machine que nous payons ! Il manquait quand même au niveau sécurité une assistance de la police municipale. Certes nous avons gâché de l’argent pour acheter la machine inutile mais le M. le Maire prend soin de ne pas l’user… Bécassine et son parapluie."

La ville de Sainte-Savine, presque 3 ans plus tard, a encore fait la même dépense inutile ! Le personnel municipal aide l'entreprise privée. J'espère que nous aurons un prix.

Pour info, M. Baroin chez Bourdin (BFM) le 28 janvier 2015. Écoutez de 10.00 à 13.00 pour l'avenir du concordat dans notre région EST et son utilisation par l'UMP. 

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/bourdin-direct-francois-baroin-2801-397909.html.

                                                                  3 10 2015

Quand les élus abusent de leurs mandats pour permettre ce qui n'est pas permis dans la loi!

                                    Les buralistes en colère dans l'Aube.
Je suis venu soutenir, ce matin du 8 septembre2015,  une profession encore entravée dans leur liberté d'entreprendre.
On ne s'attaque ni à la criminalité ni au marché noir pour protéger une profession en danger.

Appel aux buralistes...
Depuis plusieurs mois, vous exprimez votre colère justifiée contre le gouvernement. Vous subissez les lois limitant les ventes de tabac, les hausses de prix du tabac à répétition, mais aussi les marchés de vente parallèle qui atteignent déjà plus de 26 % de la consommation nationale.
Dans toutes les régions, en particulier dans les régions frontalières, les points de vente
diminuent : le Bas-Rhin a perdu un tiers des points de vente depuis 2003, a subi la baisse de 11 % des ventes de paquets en 2013 et 2014, et la baisse de 9,5 % des ventes de tabac à rouler entre 2013 et 2014.
Plus graves, les braquages à main armée de plus en plus nombreux mettent en danger votre profession.
Debout La France, le mouvement dirigé par Nicolas Dupont-Aignan, dénonce cette situation et apporte son soutien à votre profession qui participe, de manière essentielle, à la vie économique et sociale de notre pays.
Au niveau local : nous apportons le soutien des élus municipaux, des cadres et des militants de DLF et souhaitons qu’un une police municipale de nouveau efficace garantisse votre sécurité.
Au niveau national : Nicolas Dupont-Aignan s’engage de manière forte en faveur du
commerce de proximité, et la lutte contre le marché noir du tabac. Nous souhaitons de
nouveaux moyens et affirmer une volonté pour lutter réellement contre la criminalité. Nous voulons une tolérance zéro, la fin du laxisme pénal portée par Taubira et que les peines soient vraiment exécutées. L’Etat doit s’engager contre les marchés parallèles de vente de tabac.
Vous pouvez compter sur le soutien de Debout la France et de Nicolas Dupont-Aignan contre les choix antiéconomiques et laxistes du gouvernement contre votre profession.
Fidèlement,
Nicolas DUPONT-AIGNAN

Debout la France @DLF_Officiel ·
"Le rôle d'un responsable politique est de ne pas céder à la démagogie et la dictature de l'émotion" @dupontaignan 8/9/2015

Par exemple, notre maire est champion du monde et sait retenir ses émotions quand il me voit. Il a déchiré mon article sur sa politique spectacle en début du conseil municipal.

1er scoop qui n'en est pas un pour moi.
M. PUIGMAL (horizon 2020, gauche) a donné son pouvoir à Mme ZELTZ (avenir savinien, soit-disants républicains).
Le groupe HORIZON 2020 est tué par son seul représentant qui vient de remonter au conseil municipal.

Mme la maire-adjoint à la démocratie abordée gentiment lors du début du conseil municipal, ce 8 septembre 2015, me confirme qu'elle est pour le moins vivre ensemble envers ma personne.

Lors de la législative partielle de décembre 2015, les familles plumées m'ont demandé d'intervenir lors de leur manifestation du 23/11/2014.

Vous pouvez retrouver le texte intégral dans l'onglet  législatives 7 déccembre 2014, évenements.

 

NELLY COLLOT-TOUZÉ @CollotTouze 13 juin

Mutés en #les Républicains, ses représentants redeviennent polis en nous saluant lors de la commémoration du 8 juin ! Tout n'est pas perdu.

Article journaux locaux  du 5 05 2015 suite à mon article "Nouvelle donne".

Concernant le non-cumul des mandats, le 29/04/2015.

A quoi joue donc le Député Mathis ?

C’est la question que légitimement on est en droit de se poser.
En effet, il a pour la 2ème fois tendance à prendre les scrutins électoraux pour un tapis vert. Comme au casino, on joue, on gagne de préférence et après avoir empoché la mise, on se retire.

Alors de qui se moque-t-il ? En se présentant aux suffrages des électeurs, il sait pertinemment qu’il sera soumis à la loi du non-cumul des mandats et par conséquent qu’il devra démissionner.   
De 2 choses l’une, ou il veut à tout crin préserver la réélection de son clan politique, ou il veut faire obstacle à une nouvelle génération qui serait moins docile ?

En attendant, le suspense reste entier. Quel poste lucratif va-t-il délaisser? Le député-maire fait ses comptes avant de prendre une  décision.

Le suffrage est décidemment devenu une véritable denrée alimentaire que nos élus consomment sans modération.    
Souvenez-vous de François Baroin se faisant élire par le peuple député à l’Assemblée Nationale avant de se tourner vers les grands électeurs, cela afin d’entrer au Sénat…………… Pauvre  France !!

Nelly COLLOT-TOUZÉ     
Déléguée DEBOUT LA France – 3 e circonscription de l’Aube

                                   Concernant ma ville,  le 28/04/2015.

« Nouvelle donne » pour la fête à Ste-Savine : elle est morte, vive le nouveau festival!

Je ressors ce soir d’une réunion d’information et non de concertation (comme d’habitude) entre la ville de Sainte-Savine et ses commerçants, enfin ce qu’il en reste ! 
Ils ont la chance d’avoir des élus qui ont la volonté de maintenir la fête tout en la redimensionnant, en scindant les 2 jours ½.           
Cette édition 2015 mettra en avant les Arts de la rue (vendredi soir, samedi après-midi et en soirée) au détriment du vide-greniers (plus que le dimanche). Les traditions saviniennes sont mises au rencart car trop ringardes et populaires même s’il faut bien remarquer que les dépenses des années précédentes appellent une raisonnable modération. 

                                              

30 à 40 000 personnes viennent sur 2 jours, dont 10 000 pour les spectacles (dixit M. Mabire). J’en déduis donc que 20 à 30 000 viennent pour le vide-greniers ! Ce vide-greniers géant dérange, pas assez prestigieux ! Mon ressenti est que la municipalité en a marre de ces pauvres  qui sont obligés de faire les vide-greniers pour boucler leurs fins de mois alors qu’eux ont leurs indemnités d’élus pour les extras. Décidément, les « sans-dents » ne sont pas plus les bienvenus à Sainte-Savine qu'à l'Élysée.
                                              

Planning déjà prévu pour notre cité de 10 500 habitants :    
- Le vendredi soir de 18h à 24h : l’avenue fermée laissera la place au lancement des Arts de la rue et à des spectacles de 18h à 23h15.       
- le samedi matin : rien. Et fermeture de l’avenue de 13h30 à 1h du matin pour des spectacles « incroyables » s’enchainant de 14h à 23h.
-Le dimanche sera le jour du vide-greniers de Clos Bersat à la rue Gabriel Péri (non plus jusqu’à Chanteloup). De plus, les associations de notre ville, qui ont vu leurs subventions baissées de 10%,  seront enfin remises à l’honneur sur la place du Forum et non plus reléguées derrière l’église.         


Pourquoi ce changement ? Pourquoi changer quelque chose qui marche bien ?          

Il s’agit d’une volonté de mettre en valeur les spectacles, de maintenir les événements culturels malgré les contraintes financières dues à une baisse des dotations.         
Un acharnement à vouloir laisser une trace dans notre ville, un caprice me direz-vous !
                      

Une économie de 15 000 €, annoncée sur le dernier journal de la ville « le Savinien », qui tendrait plus vers un manque de 20 000 € pour remettre la  fête comme avant. En effet, il faut payer des agents de sécurité pour tenir les barrières en soirée à cause du comportement de nos concitoyens. Pour moi, les barrières en soirée servent aux spectacles et pas au vide-greniers qui finit à 19h !      

Les paroles des élus :     
Pour Mme Rabat-Artaux, maire-adjoint à la Culture :     
- « on aurait pu faire le choix de ne rien faire et cela aurait peut-être été mieux vu le tollé des commerçants ce soir ».  
- « Tous ensemble dans la même dynamique car si vous êtes réticents, vous ne porterez pas la fête ».          

Pour Mme Finet, maire-adjoint à la vie de la cité :
- « Les contraintes budgétaires auraient pu nous faire annuler cette fête », « L’erreur est de ne pas avoir supprimé le vide-greniers sur ce week-end pour le faire un autre week-end, vous les commerçants auriez été gagnants 2 fois»,  
- « vous trouvez 20 000 €, on remet la fête comme avant ! ».          



Pour M. Mabire, directeur culturel de la ville :       
- « faire de Sainte-Savine une référence comme Aurillac, ville du Cantal d’environ 27 000 habitants qui est le 1er festival des Arts de la rue en France», bientôt en partance pour Avignon ?
- «  on fera le bilan », « on peut parier sur le succès de cette nouvelle formule ! », lance-t-il aux commerçants présents.  


Pour les commerçants :  
- «  nous, on investit, on crée des emplois, on ne parie pas, les gens viennent pour le vide-grenier », « on perdra les cafés du samedi matin…. », «Il n’y a aucune concertation comme d’habitude, les commerçants ne sont pas à la fête !
Nous sommes des nantis pour M. le Maire !», « nous avons déjà perdu de 30 à 50 % de chiffre d’affaires en juillet et août 2014 à cause des travaux de branchements plombs planifiés sans concertation (prévenus le 3/07 pour début des travaux le 7/07) ».      
- « Qui êtes-vous, vous habitez Sainte-Savine ? ».


Comment trouver 20 000 €, me dira-t-on ?          
- 1/ Les élus pourraient tenir les barrières la journée pour économiser l’argent, ce qui permettrait de  payer  les agents de sécurité en soirée.  On doit tous retrousser nos manches, "quand on veut, on peut" Napoléon.          
- 2/ On pourrait supprimer le vendredi soir pour se concentrer sur le samedi et dimanche, car ce vendredi soir ne rapporte rien aux commerçants locaux. Et préserver le vide-greniers qui permet aux Saviniens une petite rentrée d’argent en ces temps difficiles.    
- 3/ Et si les élus baissaient leurs indemnités de 10 % pour économiser 20 000 € ?           
- 4/ A quoi sert le prêt de trésorerie de 1 million € annoncé par M. le maire au conseil municipal de mars 2015?          
- 5/ A quoi servent les promesses de campagne faites aux Saviniens, dont des commerçants ?            
J’en rappelle quelques-unes dans le programme SAVIPLUS de M. Arnaud : maintenir la qualité de l’animation (p3), des festivals préservés (p6), une situation financière saine (p11).
       
Nous avons perdu la piscine, la vraie fête à Ste-Savine, les services aux Saviniens, la Maison pour Tous pour plusieurs années, des commerces...            
Mais nous avons gagné une augmentation des impôts locaux, une augmentation des taxes communales sur l’électricité et sur l’eau, une augmentation des fermetures de commerces, une augmentation des mensonges des élus et un nouveau festival « les Arts de la rue »…          
Et tout cela avec le silence coupable d’une opposition quasi inexistante à part Jean-Michel HARTMANN.
Nelly COLLOT-TOUZÉ  

Savinienne depuis 35 ans et présidente de SAINTE-SAVINE A CŒUR

s

Je remercie DEBOUT La FRANCE de m'avoir accordé leur confiance en me nommant déléguée de la 3e circonscription AUBE.
Tous les compagnons, sympathisants et citoyens intéressés peuvent me joindre par mail : nellycollottouzeaube@gmail.com.

NI SYSTEME - NI EXTREMES
SERVIR SANS SE SERVIR

Commémoration de la journée de la déportation ce 26 avril 2015.
Présente ,comme d'habitude, pour honorer la mémoire des

déporté(e)s dont des membres de ma famille ont subi cette horreur d'être internés à cause de leurs idées. Je fais partie d'une famille qui a l'habitude de payer le prix fort pour leurs valeurs et convictions.
On remarque :
- en premier, que les élections sont terminées, nos nouveaux conseillers départementaux UMP-UDI, au nombre de deux, étaient absents.
Notre canton TROYES II réuni Ste-Savine, les Noës-près-Troyes et une partie de Troyes. J'espère qu'ils étaient absents simplement chez nous et donc présents au deux autres endroits.
Étaient-ils représentés par leur suppléant? Ce monsieur qui ne salue que les personnes qui le méritent apparemment !
- en second, l'absence de mobilisation des citoyens en ce temps si difficile où les tenues rayées sont devenues oranges.

L'engagement d'un ami à mes côtés chez DEBOUT LA FRANCE AUBE qui a pris sa plume pour écrire le pourquoi de son engagement. Très beau texte à lire.

Philippe Collombet, maire-adjoint de Sainte-Savine pendant 18 ans, rejoint notre fédération départementale.

 

Le pourquoi d’un engagement au sein du mouvement Debout La France...

Avant tout gaulliste de conviction et de cœur, et non pas historique bien évidemment, mon âge ne me le permettant pas, il était naturel que j’épouse les thèses défendues par Nicolas Dupont-Aignan.
A 19 ans, alors tout jeune salarié de la fonction publique, j’ai ressenti l’impatiente nécessité d’être présent lors des obsèques du Général De Gaulle en ce mois de novembre 1970. J’ai donc pris ma petite Aronde afin de rejoindre la communion du Peuple de France.
Plus tard, je serai d’une manière tout à fait inopinée aux côtés du Général Massu lors d’une inauguration de la croix de Lorraine, ainsi que présent au rassemblement de la marche organisée tant du côté haut-marnais que du côté aubois, à partir de Lignol-le-Château où, en tant que secrétaire de circonscription RPR, j’ai accueilli quelque 500 cars venus de la France entière.
Que de souvenirs à jamais gravés ! C’est pourquoi mon engagement actuel ne pouvait se faire qu’au sein d’un mouvement dont je me sente proche, un mouvement refusant le système établi et le partage bipolaire (désormais devenu tripartite). Et pour cause : le système des partis, c'est le système honni dénoncé par le Général De Gaulle, un système inféodé aux dicktats extérieurs, un système qui excite la petitesse plutôt que la grandeur.
Alors réveillons-nous et DEBOUT LA FRANCE, la seule qui vaille. Il est temps de nous rejoindre nombreux afin de défendre nos valeurs. Nous comptons sur vous.
Philippe Collombet

Communication sur ...

et toujours articles

sur gazette

10 000 visites en 6 mois, 20 000 en 1 an.

MERCI A VOUS

       Nouvelle rubrique

       GAZETTE

pour lire mes articles et les vôtres si vous le souhaitez.

Articles sur vie locale www.lenouveaucedras2014.fr

FACEBOOK

Nelly COLLOT-TOUZÉ

 

 

TWITTER

 

@CollotTouze   

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© nellycollottouze