À quelques heures de la fin de la campagne pour le premier tour des #‎Départementales2015, le rappel de notre programme détaillé pour le canton de #‎Troyes II.
1- Nous défendons une autre vision de l’architecture des collectivités au niveau national :
• Affirmer le rôle central du département. Les conseils généraux jouant un rôle déterminant dans le maillage du territoire et sa représentation, la décentralisation doit se réorganiser autour des départements. L’assemblée régionale ne serait que l’émanation des conseils généraux. La réaffirmation du département limiterait les politiques régionales visant à favoriser les identités provinciales trop exacerbées.
Nous nous battons donc pour garder la proximité entre les habitants et leurs élus.

2 - L’université :

Nous serons attentifs aux moyens donnés pour la formation des étudiants qui quittent trop souvent notre département pour exercer leurs capacités au profit d’autres territoires.

Nous continuerons la politique menée par la majorité mais tenterons de stabiliser les étudiants dans le département pour favoriser les projets de création d'entreprises innovantes.

Nous proposerons d’ouvrir un partenariat avec l’Amérique latine pour développer une université à vocation mondiale avec eux, financée par eux.

3 - Les grandes orientations budgétaires que nous défendrons :

- Réformer l’administration pour la rendre plus efficace. Coupes drastiques dans le budget de fonctionnement du Conseil Départemental. Pour rappel : 65% du budget du personnel est affecté pour gérer les dépenses sociales (50% du budget).

- Arrêter les dépenses de prestige (palais des congrès + plan de promotion pour les panneaux de promotion du patrimoine du département + extension de l’ESC + subvention à l’entreprise SOUFFLET…).

- En la période actuelle de crise, nous maintiendrons le taux d’investissement, sans augmenter la fiscalité (pour rappel : 84 M d’euros par an pour l’investissement).

4 - Réformer profondément les services publics et le Conseil Départemental :

 .• Réformer l’administration. Dépenses de fonctionnement trop importantes. Réaffectation des ressources en interne pour les rediriger vers les préoccupations des habitants du département et du canton.

• Favoriser la mise en régie et en Sociétés Publiques Locales de certains services du Conseil Départemental et éviter les projets de partenariat public-privé qui visent à faire assumer par la collectivité de grandes dépenses et à privatiser les bénéfices qui en résultent.

• Favoriser la transition vers des énergies plus propres – dans l’objectif de la reconversion du département.

• Renforcer les exigences de service public assurant davantage de proximité pour les habitants les plus isolés.

• Elaborer un schéma départemental des services publics de proximité (hôpitaux publics, maisons de retraites …) pour mettre fin aux fermetures anarchiques de sites et répartir les équipements entre les villes petites et moyennes au sein du département. Le département affectera ainsi les subventions aux projets en tenant compte de l’égalité des territoires nécessaire au principe d’unité de la République.

• Limiter les abus dans le domaine social.

• Améliorer la motivation des personnels des services publics par le biais d’un intéressement à la performance, d’une plus grande autonomie et responsabilisation en matière de gestion des ressources humaines, et d’un programme de formation continue personnalisé.

• Favoriser la création d’associations et de commissions « ad hoc » d’élus chargés de défendre les intérêts des usagers des services publics pour assurer un contrôle des citoyens sur le fonctionnement du Conseil Départemental.

• Proposer un audit complet des services du conseil général dès notre arrivée au sein de l’assemblée.

• Réformer le département pour limiter le gaspillage et la dispersion de l’argent public en redéployant les effectifs de la fonction publique, en instaurant des contrats d’objectif par service.

• Rationaliser les dispositifs de politique sociale

- Conserver une capacité de financement et d’investissement importante + réallocation des ressources en interne (réduction des dépenses de fonctionnement et de personnel – pas de remplacement des départs à la retraite sauf cas particuliers) + stabiliser la fiscalité + Veillerons à ne pas charger le budget départemental par des interventions dans des domaines coûteux et mal évalués tel le Parc logistique inoccupé. Veiller à ce qu’un euro investi soit un euro utile.

5 - La sécurité :

Lutter contre l’insécurité en aidant les communes dans l'équipement de leurs polices municipales, et dans l’extension de la vidéo-protection.

 Mettre en place un véritable plan de prévention et de sensibilisation pour les collèges (drogues, dangers de la route…).

6- Économie et emploi :

La première des priorités sera la lutte contre le chômage, le cancer qui ronge nos sociétés, provoquant malheur, désocialisation, délinquance et déficits.

On sait aujourd’hui qu’un bassin d’emploi important se situe au niveau des associations (environ 8% du nombre d’emplois salariés en France). Le Conseil départemental doit être aujourd’hui l’un des acteurs majeurs favorisant la création d’associations et donc d’emplois. Il doit notamment privilégier :

• Dans les montants d’attribution des subventions aux associations le facteur de créations d’emplois stables et non délocalisables.

• Favoriser les associations pour l’économie sociale et solidaire.

• Favoriser les associations valorisant l’identité du département (niche à investir pour créer de l’emploi).

• Favoriser les associations en lien avec l’emploi (réinsertion, associations employant des populations dites fragiles…).

• Favoriser les associations agissant pour l’environnement et la valorisation du patrimoine (secteur d’avenir facteur de création d’emplois).

Au niveau de sa compétence économique en tant que telle :

• Remplir les zones industrielles + le parc logistique de l’Aube + Technopole.

• Créer un service espace-emploi qui aide les entrepreneurs dans leurs démarches (pour les créations d’entreprises) et aide les chômeurs en complément de pôle emploi (atelier rédaction de CV, suivi personnalisé réel pour favoriser le retour à l’emploi…).

• Réfléchir à un mécanisme d’aides aux entreprises innovantes.

• Investir et promouvoir des filières prioritaires dans le département :

Définir quelques filières prioritaires (énergies renouvelables, transports non polluants, recyclage, biotechnologies, nanotechnologies, filière chanvre, textile…) et en faire des pôles de compétitivité majeurs pour les vingt ans à venir. Y développer des PME innovantes par l’association des industriels locaux, de la recherche et de l’enseignement supérieur (UTT, ESC…).

• Marchés publics : favoriser la production et les entreprises de proximité, en valorisant les exigences écologiques dans l'attribution des marchés publics.

• Favoriser toutes les initiatives pour mettre en place un réseau coopératif de distribution des produits locaux.

• Définir un plan de reconversion des activités du département en concertation avec le projet de territoire, les exigences écologiques et les acteurs de la vie économique. Avec un projet à 20 ans pour le département. Pour que notre département ne devienne pas un musée.

• Libérer les initiatives départementales et sauvegarder autant que possible notre industrie et notre agriculture.

• Promouvoir les produits locaux de grande consommation permettant aux consommateurs aubois qui le souhaitent d’acheter les productions auboises.

• Favoriser les dispositifs d’aide au retour à l’emploi

• Ré-entreprendre un projet ambitieux concernant les lacs de la Forêt d’Orient.

• Favoriser la prime à l’apprentissage ainsi que tous les dispositifs facilitant les relations entre les étudiants et le monde de l’entreprise et les collectivités.

7 - Les associations :

Le constat :

Les associations, sportives, culturelles, à vocation sociale, remplissent une véritable mission de service public et de proximité auprès des Aubois. Elles sont le poumon et incarnent le dynamisme du département. Grâce à l’engagement de bénévoles sur le département, les associations contribuent à notre qualité de vie et jouent un rôle majeur dans la richesse du lien social.

Solutions :

Le département doit, en dépit des contraintes budgétaires, poursuivre son effort en faveur des associations et de leurs bénévoles, et faire bénéficier le plus d'Aubois possible des infrastructures existantes. Le Conseil Départemental doit assurer un rôle d’appui de l’ensemble des associations et leur permettre d’exister. Il peut par exemple permettre l’accession aux salles gratuites pour l'université du temps libre (IUTL). La priorité et le financement de ces dernières doivent être revus en fonction de leur utilité au sein de la société : les associations favorisant le lien social et intergénérationnel, les associations promouvant l’éducation populaire, et surtout les associations valorisant le territoire auront des subventions majorées. Sans oublier celles contribuant à des créations d’emplois.

Mais son rôle ne doit pas s’arrêter là. Il doit ainsi mieux reconnaître le statut et le rôle du bénévole. Le Conseil Départemental doit également soutenir plus amplement les grandes manifestations sportives, sociales et culturelles (Triathlon des lacs, route du champagne…) afin de valoriser l’image du département.

• Retour des bourses au mérite sans condition de revenus.

• Protéger notre agriculture. Valoriser l’agriculture et le textile (filière chanvre notamment).

8- Personnes âgées et personnes handicapées : favoriser le maintien à domicile par le biais d’une politique innovante.

Le constat :

Le Département est un acteur majeur des politiques sociales en faveur des personnes âgées ou handicapées. Nous veillerons à ce que nos aînés et nos handicapés du canton aient un accès aisé aux dispositifs mis en œuvre par le Conseil départemental.

Les solutions :

• Notre priorité ira notamment à l’aide à domicile et à l’aide aux établissements d’accueil et à tout projet les concernant. Le département devra réfléchir à un développement harmonieux des établissements d’accueil répartis équitablement sur l’ensemble du territoire.

• Accélérer l’effort réalisé pour l’intégration de tous les handicapés dans la société et faire de l’Aube un département pionnier (création de centres-relais, développement du braille, de la langue des signes, intégration dans les écoles et dans le monde du travail…).

• Favoriser le lien intergénérationnel : mise en place de nouveaux dispositifs par une politique innovante non-coûteuse (par exemple : financement du permis pour un jeune par l'élaboration d'une convention tripartite entre le Conseil Départemental, un jeune et une personne âgée ayant besoin d'aide pour ses tâches domestiques...).

8- Personnes âgées et personnes handicapées : favoriser le maintien à domicile par le biais d’une politique innovante.

Le constat :

Le Département est un acteur majeur des politiques sociales en faveur des personnes âgées ou handicapées. Nous veillerons à ce que nos aînés et nos handicapés du canton aient un accès aisé aux dispositifs mis en œuvre par le Conseil départemental.

Les solutions :

• Notre priorité ira notamment à l’aide à domicile et à l’aide aux établissements d’accueil et à tout projet les concernant. Le département devra réfléchir à un développement harmonieux des établissements d’accueil répartis équitablement sur l’ensemble du territoire.

• Accélérer l’effort réalisé pour l’intégration de tous les handicapés dans la société et faire de l’Aube un département pionnier (création de centres-relais, développement du braille, de la langue des signes, intégration dans les écoles et dans le monde du travail…).

• Favoriser le lien intergénérationnel : mise en place de nouveaux dispositifs par une politique innovante non-coûteuse (par exemple : financement du permis pour un jeune par l'élaboration d'une convention tripartite entre le Conseil Départemental, un jeune et une personne âgée ayant besoin d'aide pour ses tâches domestiques...).

9 - Enseignement secondaire :

Le constat :

Le département joue un rôle majeur dans les conditions d’enseignement dont bénéficient les collégiens. Il s’agit bien sûr de l’entretien des bâtiments, mais également des personnels de restauration et de maintenance (TOS), ou des équipements multimédia.

Les solutions :

Nous réfléchirons à une utilisation adéquate de la transmission du savoir entre les méthodes traditionnelles et l’introduction raisonnée des nouvelles technologies au sein des collèges.

Nous veillerons à ce que l’entretien des bâtiments soit irréprochable…

10 - Une vision du département :

Proposition pour valoriser le patrimoine : subventions aux églises classées pour restauration pour valoriser le patrimoine culturel et historique du département.

A- Trouver un meilleur équilibre entre les territoires urbains, péri-urbains, et ruraux.

Il s’agit ici de proposer une véritable politique de mobilité pour les Aubois et notamment :

1- au niveau des vélos voies départementales (voie verte, piste cyclable, bande cyclable, voie partagée, véloroute), avoir un véritable plan vélo pour le département.

Assurer la continuité entre les vélos voies et les lacs.

Créer des liaisons départementales structurantes (route du champagne + vélo voie + prolongation Dienville…).

Sécuriser les cyclistes (et notamment la sortie des agglomérations).

Stationnement vélos dans les collèges et plan de sensibilisation sur les dangers de la route.

Valorisation du patrimoine culturel et naturel du département par la mise en place d’itinéraires réfléchis.

- Modèles d’intervention (la réalisation de certains itinéraires en assurant une grande part de leur financement ;

- L’apport d’une aide financière et technique aux collectivités pour la réalisation de projets en lien avec le plan vélo.).

2- Au niveau des routes départementales et infrastructures :

Le constat :

Société de l’instant, dans laquelle les temps de déplacement sont de plus en plus longs (allongement des durées de trajet lié à la politique des radars, engorgement des centres-villes…).

Dégradation de nos routes départementales.

Solutions :

Se recentrer sur cette mission essentielle, d’autant plus que nous sommes dans un département rural, et que la voiture est un moyen de transport utilisé quotidiennement par nous tous.

Nous agirons avec force pour qu’aboutissent enfin les projets d’équipements attendus depuis trop longtemps : transports modernes, compléments autoroutiers,…..

Les transports en commun au sein du département :

Mieux desservir certaines zones du territoire en autocar + minibus.

Se battre pour l’électrification de la ligne Paris-Mulhouse.

Faciliter les hubs au niveau du transport (train, vélo, car notamment) en lien avec la mobilité urbaine gérée par le Grand Troyes.

11 - Renforcer la participation et l’association des citoyens aux décisions : réconcilier les élus et les citoyens.

Constat :

Une importante crise de confiance existe entre les élus du système et les habitants. Aucun compte n’est rendu, opacité des décisions prises… Cela se traduit par l’émergence d’élus hors-sol, coupés des réalités de terrain, qui passent leur temps à donner et se gargarisent d’être les plus compétents et expérimentés. La liste Debout les Aubois a une certaine vision de la démocratie.

Solutions :

• Démocratie participative : Une méthode : organisation de réunions et de débats pour favoriser l’émergence d’idées nouvelles. Afin notamment de définir un projet de territoire sur le département.

• Encourager toutes les initiatives pour le développement des associations d’utilité publique.

• encourager toutes les formes d’activité économique coopérative.

• Favoriser le développement des SCOP et de l’économie mutualiste sur le département.

12 - DIVERS :

• Favoriser l’accession au logement.

• Permettre en cinq ans l’accession à la propriété de la résidence principale grâce à des prêts garantis par le département (sur le modèle des organismes HLM) et à la vente d’une partie des logements HLM à leurs locataires.

 • Logement : favoriser l’accession sociale à la propriété. Il s’agira ici de trouver des dispositifs pour que les faibles revenus puissent devenir propriétaires (Les banques ne jouant plus leur rôle – certaines garanties peuvent être accordées par le Conseil Départemental).

• Lutter contre le communautarisme et respect de la loi sur la laïcité.

• Réaffirmer la laïcité républicaine et revenir à la situation apaisée du statu quo de 1905 tout en condamnant et en agissant fermement contre l’intégrisme religieux et les communautarismes (rejet du voile intégral entre autres).

• Refus du financement sous quelque forme que ce soit des associations cultuelles déguisées.

• Imposer à l’administration territoriale du Conseil Départemental, aux agents des services publics du Conseil Départemental et à leurs usagers la neutralité absolue vis-à-vis de toutes les religions. Interdire toute subvention publique à un culte.

• Référendums locaux pour des sujets nécessitant l’avis des Aubois.

 

Communication sur ...

et toujours articles

sur gazette

10 000 visites en 6 mois, 20 000 en 1 an.

MERCI A VOUS

       Nouvelle rubrique

       GAZETTE

pour lire mes articles et les vôtres si vous le souhaitez.

Articles sur vie locale www.lenouveaucedras2014.fr

FACEBOOK

Nelly COLLOT-TOUZÉ

 

 

TWITTER

 

@CollotTouze   

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© nellycollottouze